esquisse


esquisse

esquisse [ ɛskis ] n. f.
• 1642; esquiche 1567; it. schizzo; probablt lat. schedium « poème improvisé »
1Première forme (d'un dessin, et par anal. d'une statue, d'une œuvre d'architecture), qui sert de guide à l'artiste quand il passe à l'exécution de l'ouvrage définitif. croquis, ébauche, essai, maquette, pochade, schéma. Esquisse au fusain, au crayon. Ce n'est qu'une esquisse (cf. Premier jet). Les esquisses de Rubens. « Les esquisses ont communément un feu que le tableau n'a pas. C'est le moment de la chaleur de l'artiste [...] c'est l'âme du peintre qui se répand librement sur la toile » (Diderot).
2Par ext. Plan sommaire, notes indiquant l'essentiel d'un travail, d'une œuvre littéraire. aperçu , canevas, idée, 3. plan, projet. Esquisse d'un poème, d'un roman. Étude qui donne un aperçu général sur un sujet, une matière.
3(fin XIXe) Fig. Première manifestation d'une action. ébauche. Esquisse d'un sourire, d'un mouvement ( esquisser) . « Toute pensée est une esquisse d'action » (Maurois) .
⊗ CONTR. Accomplissement, achèvement.

esquisse nom féminin (italien schizzo, de schizzare, jaillir) Première forme, traitée à grands traits et généralement en dimensions réduites, de l'œuvre projetée. (Ce peut être un dessin, une peinture, un modelage. L'esquisse est à distinguer de l'ébauche, qui est l'œuvre même au premier stade de son exécution.) Indications générales, aperçu sur une question, plan sommaire ; ébauche : Il nous a donné une esquisse de ses projets. Ce qui n'est qu'ébauché ; commencement d'une action : L'esquisse d'un sourire.esquisse (difficultés) nom féminin (italien schizzo, de schizzare, jaillir) Sens Ne pas confondre ces deux mots. 1. Ébauche = premier stade d'exécution d'un objet, d'un ouvrage, d'une œuvre d'art. 2. Esquisse = représentation simplifiée, premier tracé qui sert de guide. « L'esquisse se distingue de l'ébauche en ce sens qu'elle est distincte de l'œuvre à exécuter, tandis que l'ébauche est l'œuvre elle-même au premier stade de l'exécution »(Réau, Dictionnaire d'art). ● esquisse (synonymes) nom féminin (italien schizzo, de schizzare, jaillir) Première forme, traitée à grands traits et généralement en dimensions...
Synonymes :
- étude
Indications générales, aperçu sur une question, plan sommaire ; ébauche
Synonymes :
- ébauche
- schéma
Ce qui n'est qu'ébauché ; commencement d'une action
Synonymes :
- ébauche

esquisse
n. f.
d1./d ébauche d'un dessin et, par ext., d'une sculpture. Tracer une esquisse. Syn. Croquis, schéma.
d2./d Fig. Plan sommaire, indication générale. Esquisse d'un roman, d'un projet de loi. Syn. canevas, projet.
d3./d Fig. Amorce. L'esquisse d'un geste.

⇒ESQUISSE, subst. fém.
A.— B.-A. Première étude d'une composition picturale, sculpturale, architecturale, indiquant les grandes lignes du projet et servant de base à son exécution définitive. Esquisse au crayon, au pinceau, en terre cuite. Synon. croquis, ébauche, étude, projet. Mon ami Schmucke donnera la « Descente de croix » de Rubens, esquisse de son célèbre tableau d'Anvers, à ma paroisse (BALZAC, Cous. Pons, 1847, p. 261). L'esquisse était, en principe, un « état » de l'œuvre antérieur à son achèvement, à l'exécution de ses détails surtout (MALRAUX, Voix Silence, 1951, p. 107) :
1. Il y avait là cinq études, deux têtes de femme et trois têtes d'homme, peintes avec une véritable énergie (...)
— C'est toi qui as fait cela? demanda-t-il [l'artiste] à Laurent.
— Oui, répondit celui-ci. Ce sont des esquisses qui me serviront pour un grand tableau que je prépare.
ZOLA, T. Raquin, 1867, p. 169.
2. Aux yeux du moderne « l'esquisse vaut le tableau » décrète Valéry. (...) Il n'en demeure pas moins que tout peintre, même moderne, même révolutionnaire, se garde de confondre l'esquisse (ou recherche, spontanée ou non, de la solution d'une partie du problème pictural), avec le tableau, somme, amalgame des solutions les plus diverses et les plus rigoureusement complémentaires.
LHOTE, Peint. d'abord, 1942, p. 145.
SYNT. Esquisse à la craie, au fusain, à la plume; esquisse en cire; tracer une esquisse, jeter une esquisse sur le papier.
P. métaph. :
3. ... la règle que je me suis faite (...) de faire succéder, autant que je puis, une esquisse légère de nos goûts, de nos plaisirs, de nos travers ou de nos ridicules, à la peinture plus sérieuse de nos vertus, de nos malheurs ou de nos vices...
JOUY, Hermite, t. 4, 1813, p. 297.
B.— P. anal.
1. Plan sommaire, ensemble de notes, d'indications générales servant de point de départ à une œuvre littéraire ou musicale. Esquisse d'un ouvrage dramatique, d'un poème, d'un roman. Synon. canevas, ébauche. J'ai retrouvé une ancienne esquisse écrite il y a huit ans dont le plan est meilleur que tous ceux que j'ai faits depuis (CONSTANT, Journaux, 1805, p. 187). Quand enfin l'esquisse entière de la partition fut tracée, je me mis à retravailler le tout (BERLIOZ, Souv. voy., 1869, p. 225) :
4. ... je ne rapporte que des notes, des esquisses informes : matière brute, à mettre en œuvre plus tard. Mon livre a, de ce fait, beaucoup avancé, à l'intérieur, en profondeur; les personnages ont précisé leurs contours; les événements se sont ajustés chronologiquement...
MARTIN DU G., Souv., 1942, p. CXV.
2. Étude fournissant un aperçu général sur un sujet, une matière. Esquisse historique, philosophique; tracer l'esquisse d'une époque, d'une société. « Esquisse d'un tableau historique des progrès de l'esprit humain » (titre d'un ouvrage de Condorcet, 1794). Il donne d'abord une esquisse des différentes époques de l'histoire du théâtre allemand (STAËL, Allemagne, t. 3, 1810, p. 220). Une esquisse d'un système tout mathématique du monde (VALÉRY, Variétés V, 1944, p. 240) :
5. V., hier, sans « avoir l'air de rien », a fait à la classe une esquisse de l'histoire de la poésie francaise, dont la dernière et la plus large partie était consacrée au symbolisme — « classique maintenant »...
ALAIN-FOURNIER, Corresp. [avec Rivière], 1905, p. 143.
C.— Au fig. Ébauche, commencement d'un geste, d'une action. Esquisse d'un mouvement de retraite, d'un sourire. Le mouvement esthétique de 1890, qui avait été une esquisse de libération, s'était écroulé avec Oscar Wilde dans le scandale et le ridicule (MAUROIS, Édouard VII, 1933, p. 287). Comment oseraient-ils [la femme du colonel et Blaise] échanger, non pas une parole, ce serait exorbitant... mais seulement un signe, une esquisse de salut (ARNOUX, Solde, 1958, p. 203).
Prononc. et Orth. :[]. Enq. : /eskis/. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1642 esquisse (OUDIN), Empr. à l'ital. schizzo « ébauche (d'un dessin, etc.) », attesté dep. début XVIe s. (Berni ds TOMM.-BELL.), d'abord « tache que fait un liquide qui gicle » (dep. XIVe s., Boccace, ibid.), déverbal de schizzare « jaillir, gicler », d'orig. onomatopéique (FEW t. 12, pp. 6-7); le got. slîtjan « fendre, faire éclater » (cf. éclisser) proposé comme étymon de schizzare (BARB. Misc. 10, n° 5; EWFS2) ne convient pas du point de vue phonétique. Fréq. abs. littér. :649. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 747, b) 650; XXe s. : a) 1 470, b) 889. Bbg. HOPE 1971, p. 192.

esquisse [ɛskis] n. f.
ÉTYM. 1642; esquiche, 1567; ital. schizzo, de schizzare (→ Esquisser); probablt du lat. schedium « poème improvisé ».
1 Première forme (d'un dessin, et, par anal., d'une statue, d'une œuvre d'architecture), qui sert de guide à l'artiste quand il passe à l'exécution de l'ouvrage définitif. Canevas, crayon, croquis, ébauche, essai, étude, jet (premier jet), maquette, modèle, plan, pochade, projet, schéma. || « L'esquisse se distingue de l'ébauche en ce sens qu'elle est distincte de l'œuvre à exécuter, tandis que l'ébauche est l'œuvre elle-même au premier stade de l'exécution » (Réau, Dict. d'art). || Esquisse au charbon ( Charbonnée), au crayon, au fusain, à la plume. || Tracer une esquisse. || Jeter une esquisse sur le papier. || Ce n'est qu'une esquisse. || Esquisses de Rubens. || Cette esquisse est en fait postérieure au tableau.
1 Les esquisses ont communément un feu que le tableau n'a pas. C'est le moment de la chaleur de l'artiste, la verve pure, sans aucun mélange de l'apprêt que la réflexion met à tout; c'est l'âme du peintre qui se répand librement sur la toile. — La plume du poète, le crayon du dessinateur habile, ont l'air de courir et de se jouer (…) Je vois dans le tableau une chose prononcée : combien dans l'esquisse y supposé-je de choses qui y sont à peine annoncées !
Diderot, Salon de 1765.
2 L'esquisse était, en principe, un « état » de l'œuvre antérieur à son achèvement, à l'exécution de ses détails surtout. Mais il en existait un type particulier : celles où le peintre, ne tenant pas compte du spectateur et indifférent à l'illusion, avait réduit un spectacle réel ou imaginaire à ce par quoi il devient peinture : taches, couleurs, mouvements (…) Le croquis est une note, certaines esquisses sont une fin. Et parce qu'elles sont une fin, il y a une différence de nature entre elles et le tableau achevé. Achever certaines esquisses (pour Constable, Corot) ne fut nullement les terminer (…) Celles qu'avaient choisies les plus grands pour les conserver — celles de Rubens, les jardins de Velasquez — ne nous donnent pas l'impression de représentations inachevées, mais d'expressions plastiques complètes, que leur soumission à la représentation affaiblirait, et peut-être détruirait (…) L'art entrait en conflit avec le « fini » (…) Et la frontière entre l'esquisse et le tableau commençait à perdre sa précision (…) Pour Corot, comme pour Constable, Géricault, Delacroix, Daumier, le style d'esquisse était la forme de la liberté (…)
Malraux, les Voix du silence, p. 107.
2 (1752). Plan sommaire, notes indiquant l'essentiel (d'un travail, d'une œuvre littéraire). Abrégé, aperçu, canevas, ébauche, idée, plan, projet. || L'esquisse d'un poème, d'un roman. || Donner, faire une esquisse rapide.
3 (…) dix-huit cartons, quatre liasses et soixante-dix livres et carnets de notes dans lesquels l'auteur de Stello avait accumulé, toute sa vie, ses réflexions, ses souvenirs, jeté les esquisses de ses livres et les mouvements de sa pensée.
Émile Henriot, les Romantiques, p. 167.
3 (XVIIIe). Étude qui donne un aperçu général sur un sujet, une matière. || Tracer l'esquisse d'une époque, d'une société, d'un caractère. || Esquisse littéraire, philosophique, historique. || Esquisse d'un tableau historique des progrès de l'esprit humain, par Condorcet.
4 (Fin XIXe). Fig. Action d'esquisser (une action). Ébauche. || Faire l'esquisse d'un geste, d'un sourire.L'esquisse d'un mouvement de retraite; d'une manœuvre.
4 Toute pensée est une esquisse d'action.
A. Maurois, Un art de vivre, p. 6.
CONTR. Accomplissement, achèvement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • esquissé — esquissé, ée (è ski sé, sée) part. passé. 1°   Une figure grossièrement esquissée. 2°   Fig. Un sujet littéraire qui n est qu esquissé. •   Voilà mon plan suffisamment esquissé, je m arrête, J. J. ROUSS. Gouv. de Polog. ch. 15 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Esquisse — Es quisse , n. [F. See {Sketch}.] (Fine Arts) The first sketch of a picture or model of a statue. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • esquisse — ESQUISSE. s. f. (l S se prononce.) Petite esbauche, premier crayon de quelque ouvrage qu on medite de faire. Il se dit principalement en matiere de Peinture. Ce Peintre doit peindre cette galerie, il en a desja fait les esquisses …   Dictionnaire de l'Académie française

  • esquisse — (è ski s ) s. f. 1°   Terme de peinture. Premier plan d un ouvrage. Esquisse au crayon, à la plume, au pinceau. •   Les esquisses ont communément un feu que le tableau n a pas, DIDER. Salon de 1765, Oeuvres, t. XIII, p. 206, dans POUGENS.. •   L… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ESQUISSE — n. f. T. de Beaux Arts Premier trait d’un dessin; ébauche, essai en petit d’un ouvrage de peinture, de sculpture ou d’architecture. Esquisse au crayon, à la plume, au pinceau. Faire l’esquisse d’un tableau. Ce peintre doit peindre cette galerie,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ESQUISSE — s. f. T. de Peinture. Premier trait d un dessin ; ébauche, essai en petit d un ouvrage de peinture. Esquisse au crayon, à la plume, au pinceau. Faire l esquisse d un tableau. Ce peintre doit peindre cette galerie, il en a déjà fait les esquisses …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Esquisse — Cavalier sur un cheval par Dürer Une esquisse est le premier jet d une œuvre dessinée, préalable à un travail ultérieur, peint par exemple. Sommaire 1 Peinture …   Wikipédia en Français

  • esquisse — (ˈ)e|skēs noun ( s) Etymology: French, from Middle French esquiche, from Old Italian schizzo more at sketch : a first usually rough sketch (as of a picture or model of a statue) * * * esquisse /es kēsˈ/ (French) …   Useful english dictionary

  • Esquisse — Skizze von Albrecht Dürer Architekturskizze Die Skizze (ital.: schizzo) ist der Versuch der Darstellung einer Idee, auch ein …   Deutsch Wikipedia

  • Esquisse — Es|quisse [ɛs kis] die; , n [...sn̩] <aus gleichbed. fr. esquisse, dies aus it. schizzo zu schizzare, vgl. ↑skizzieren> (veraltet) Entwurf, Skizze …   Das große Fremdwörterbuch


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.